3. Régulateurs et types de régulateurs


3.5 Autres types de régulateurs

Alors que les régulateurs à commutation étaient autrefois encore conçus de manière mécanique ou électromécanique (par ex thermostat à bilame), c’est le régulateur numérique électronique qui prédomine aujourd’hui. En l’occurrence, il est possible de combiner un régulateur continu (P, PI, PID) avec une sortie tout ou rien.

Les sorties tout ou rien peuvent être utilisées de manière avantageuse en particulier pour les processus de régulation lents. Ils permettent de faire des économies grâce à la commande simple des groupes frigorifiques, des électrovannes et des dispositifs de chauffage.

En l’occurrence, la grandeur de sortie continue y du régulateur est convertie en un train d’impulsions adéquat pour le signal de commande (modulation d’impulsions en durée). Pour ne pas dépasser la fréquence de commutation autorisée de l’actionneur, une période minimale T peut être indiquée.


Conversion grandeur de sortie continue du régulateur – signal de commande tout ou rien

Il existe également des combinaisons de sorties continues et tout ou rien. Celles-ci sont utilisées dans le domaine d’application d’origine des régulateurs à trois points en tant que régulateur split range. Dans le cas présent, le chauffage peut avoir lieu via une grandeur de sortie continue du régulateur y lors d’une régulation de température, tandis que le refroidissement est commandé via un signal de commande tout ou rien.